DSC00222

Au premier abord, les multiples influences contradictoires dont témoigne IASI créent une impression indéfinissable. De son passé de capitale Moldave, elle a hérité de bâtiments splendides, d'importants monastéres, qui se heurtent à l'architecture soviétique (opposants blocs de ciment gris).Le contraste est tout aussi saisissant entre la vie animée et foisonnante de cette ville universitaire et de la pauvreté.
  Fondée dans la seconde moitiée du XIV siécle, IASI posséde une riche tradition culturelle: le tilleul à l'ombre duquel méditait Mihail Eminescu et les demeures des auteurs les plus prolifiques, transformées en musées, sont autant de preuve du passé littéraire de la ville.

DSC01372

DSC00663

DSC00152

DSC01374

LE QUARTIER JUIF DE IASI

Au XIX iècle, la vile était l'un des grands centres d'enseignement juif d'europe. Le premier théâtre professionnel juif au monde ouvrit à IASI en 1876. A cette époque, plus d'un tiers de la population de IASI était juive et la ville comptait 127 synagogues, aujourd'hui, il n'en reste que deux.
Nombre de victimes des pogroms menés par la garde de fer furent enterrées dans des bunkers en béton au cimetiére juif.

DSC01154

DSC01153

DSC01166